Les voyages à l'aveuglette

Un blog voyage et handicap

Accueil » Les sensations pendant un tremblement de terre

Les sensations pendant un tremblement de terre

mesure des sensations pendant un tremblement de terre

Environ six mois que je suis en Indonésie, quasiment deux ans en comptant mes séjours précédents. Je n’avais encore jamais expérimenté les sensations pendant un tremblement de terre. Un fait plutôt étrange quand on connaît le caractère extrêmement explosif de cet archipel. Anomalie réglée. J’ai vécu mon premier séisme il y a quelques jours de cela, un phénomène bizarre qui m’a vraiment donné la chair de poule.

Pourquoi les séismes se produisent-ils ?

Je suis très loin d’être un scientifique accompli, mes notes de math proches de zéro pendant toute ma scolarité peuvent en témoigner. Cependant, je vais tout de même tenter de vous expliquer les raisons de l’apparition des séismes.

En gros, la terre est composée d’immenses plaques, les plaques tectoniques. Ces éléments sont en mouvement perpétuel et peuvent parfois être amenés à s’entrechoquer. Lorsque des collisions un peu trop fréquentes se produisent, l’énergie engendrée par ces incidents est libérée et provoque une explosion. C’est cet évènement précis qui cause les sensations pendant un tremblement de terre ainsi que tous les dommages collatéraux qui les accompagnent. Chutes de bâtiments sur des populations, tsunamis dévastateurs, et j’en passe.

L’Indonésie : le pays sismique par excellence

Connue pour être la région la plus volcanique du monde, l’Indonésie est également l’un des pays où se déroulent le plus de séismes. Il ne se passe pas une semaine sans que la presse en mentionne un, à une intensité plus ou moins forte. Vous vous rappelez peut-être du tsunami de décembre 2004 qui avait ravagé des îles entières et fait des milliers de victimes. Il avait été particulièrement meurtrier sur l’île de Sumatra. J’ai personnellement la chance d’habiter dans un coin plutôt préservé. Aucun séisme de grande ampleur n’a en effet touché la ville où je me trouve depuis bien longtemps. Vous m’en voyez ravi.

Il faut tout de même comprendre qu’il est très fréquent ici d’allumer la télé et d’apprendre le déclenchement d’une nouvelle catastrophe naturelle. Une coulée de lave ici, des inondations là-bas. Quand on a vécu toute sa vie en France, on n’est vraiment pas habitué à ce genre d’insécurité chronique. Il va pourtant falloir que je m’y fasse. Par exemple, quand nos ouvriers auront terminé de construire notre future maison, une inquiétude planera. Un séisme peut en effet intervenir à tout moment et venir détruire ce beau projet en un clin d’œil.

Quelles sont les sensations pendant un tremblement de terre ?

Je vais essayer de vous décrire ce que j’ai ressenti durant le tout premier séisme que j’ai vécu dans ma vie. Pour commencer, il n’était vraiment pas gros. Nous étions à environ cent kilomètres de l’épicentre. Malgré tout, sans mauvais jeu de mots, ce phénomène bizarre m’a bien secoué.

Il devait être environ quinze heures. J’étais tranquillement installé sur mon lit occupé à achever l’écriture d’un texte. Ma femme était dans la pièce juste à côté en train de changer notre fils. D’un coup je lui ai dit : « chérie, le lit est en train de bouger ». Au départ, elle ne m’a pas vraiment cru. Sauf que dans la seconde suivante, elle aussi a vu un meuble se déplacer tout seul. Du coup, elle s’est mise à hurler : « tremblement de terre ! vite, dehors ! »

À la hâte, nous avons rejoint les villageois qui sortaient très tranquillement de leur maison. La secousse n’ayant durée que quelques secondes et à une intensité très modérée, la plupart ont pris la chose avec philosophie. Certains ne se sont même pas donnés la peine de bouger. Pour vous décrire la sensation, c’est un peu comme si votre maison se mettait à tanguer de gauche à droite. J’avais l’impression que quelqu’un s’amusait à bouger mon matelas pour me faire tomber. Je me suis un peu senti comme dans un bateau en pleine mer, un jour de tempête.

Vous avez dit parano ?

Cet évènement a été tellement surprenant pour moi qu’il m’a impacté pendant au moins deux ou trois jours. J’ai eu plusieurs fois l’impression que le sol se remettait à se dérober sous mes pieds. Lorsque mon épouse s’asseyait sur le lit, ce qui faisait légèrement bouger la structure, je croyais que le séisme recommençait. Finalement non, pas de nouvelle secousse, tout va bien.

Alors chère plaque tectonique qui s’agite sous mes pieds, si jamais tu passes par ici histoire de jeter un petit coup d’œil à mes articles, s’il te plaît, fais en sorte que le prochain tremblement de terre se produise le plus tard possible. Je déteste les tremblements de terre.

Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page