Les voyages à l'aveuglette

Un blog voyage et handicap

Accueil » Le podcast

Le podcast

Logo des voyages à l'aveuglette

Salut tout le monde. Je me présente, Guillaume, passionné de voyage et non-voyant depuis l’âge de 15 ans, j’ai lancé le podcast ” Les voyages à l’aveuglette ” en septembre 2019. Il s’articule autour de deux grands axes : le récit de mon expatriation en Indonésie et des interviews d’autres déficients visuels animés comme moi par le goût de l’aventure à l’étranger. Un nouvel épisode est publié chaque semaine afin de vous offrir quelques minutes d’évasion sonore. Il est accessible sur la plupart des plateformes d’écoute ainsi que sur ce blog alors faites vous plaisir.

L’histoire du projet

Englué dans une routine qui ne me correspondait plus vraiment, vers le début de l’année 2016, j’ai eu envie d’aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs. Je suis donc allé faire un tour sur internet pour rechercher une personne habitant en Indonésie pour me faire visiter ce pays lointain qui matirait tout particulièrement. Une jeune femme de mon âge, 24 ans à l’époque, a très vite répondu à mon annonce et nous avons visité l’île de Java ensemble pendant un mois. Sur notre route, nous nous sommes rendus dans des écoles pour déficients visuels pour découvrir quelles étaient leurs conditions de vie. De file en aiguille, ma partenaire de voyage est devenue ma femme et nous habitons aujourd’hui en Indonésie avec notre fils Samir. Fasciné par toutes les choses un peu hors du commun qui étaient en train de m’arriver, j’avais besoin de les raconter. Le podcast s’est avéré être une excellente manière de le faire.

Les thèmes abordés

Curieux de savoir si d’autres déficients visuels vivaient également des expériences intéressantes en dehors de la France, je me suis mis en quête de témoignages. Beaucoup ont accepté de me raconter leurs histoires et c’est comme ça que j’ai pu être en mesure de traiter une grande variété de sujets. Nous avons commencé par parler du base-ball à Cuba, de l’accessibilité au Japon et du désert tunisien. J’ai ensuite interrogé une habitante non-voyante des philippines, un jeune étudiant ayant grandi en Algérie ou encore une animatrice radio d’origine turque. Plus récemment, une invitée m’a raconté sa visite d’une école pour déficients visuels au Laos. Je vous laisse découvrir le reste du programme par vous-même pour ne pas tout vous dévoiler ici.

Revenir en haut de page