Passer au contenu

Partir en Indonésie avec un handicap visuel : voyage accessible à Java (partie 2)

posté dans Asie

Voir le premier épisode

Voici la deuxième partie de mon aventure en Indonésie avec un handicap visuel en compagnie des malvoyants du coin. Je vous parle des deux dernières villes que j’ai visité, Yogyakarta et Malang mais aussi de ma toute première rencontre avec ma belle-famille. Grâce à cet épisode, vous en saurez davantage sur le quotidien des déficients visuels sur place et vous remarquerez sans doute que j’aime un peu trop le mot voilà.

J’ai aimé : la température de la mer, les sourires dans la galère, la cuisine de ma belle-mère.

Je n’ai pas aimé : l’ambiance de Surabaya, les massages peu délicats, me doucher dans le froid.

Idée pour voyager en Indonésie avec un handicap visuel : trouver un correspondant

Vous en avez peut-être déjà eu un quand vous étiez à l’école, vous savez ce petit anglais ou cette petite espagnole avec qui vous échangiez des emails pour progresser en langue. Eh bien j’ai appliqué exactement le même principe pour trouver un partenaire de voyage. Une fois mon projet bien ficelé, je me suis rendu sur un site spécialisé dans ce domaine, j’ai cliqué sur la rubrique Indonésie et j’ai rencontré celle qui me fallait dès le premier jour. On a commencé par faire connaissance en s’appelant sur WhatsApp et c’était parti. Elle a tout de suite été intéressé par mon envie de rencontrer les déficients visuels de son pays car elle-même ne les connaissait pas. Du coup, le périple a été enrichissant pour nous deux. Grâce à elle, j’ai pu accéder en toute sécurité à des endroits où je n’aurais jamais pu me rendre seul. Je vous conseille donc vivement cette technique si vous voulez un jour aller vous balader dans une contrée lointaine comme celle-ci.

voici la plateforme que j’ai utilisé

Le temple de Borobudur

Wikipédia nous informe que ce célèbre lieu de pèlerinage bouddhiste a été construit au VIIIème siècle de notre ère, abandonné vers 1100 puis redécouvert par les Néerlandais en 1814. C’est une activité touristique très intéressante pour les non-voyants puisqu’il est possible de toucher les structures ainsi que les reliefs présents sur toute la façade du temple. Attention au soleil par contre, il fait extrêmement chaud à Borobudur. Je suis personnellement revenu de cette excursion avec quelques coups de soleil bien douloureux alors n’oubliez pas de mettre de la crème.

Apprenez-en plus sur cet endroit

La plage de Parangtritis à Yogyakarta

À l’époque où nous y sommes allés (septembre 2016), cette plage était très clean ce qui n’est pas très courant en Indonésie. De plus, elle s’étend sur plusieurs kilomètres ce qui nous a permis de trouver des coins isolés où nous étions vraiment tout seuls. La mer est chaude, presque autant que l’eau d’un bain et il existe plein de petits restaurants directement posés sur le sable où il est possible de s’asseoir pour déguster un riz frit à tomber par terre. Se délecter d’un jus d’ananas bien frai, ouvrir une noix de coco, écouter le bruit des vagues … je ne connais rien de plus revigorant. On a même pu faire 20 minutes de quad au cours desquelles on a rigolé comme jamais. Le paradis pour moins de dix euros par personne.

Consultez les avis d’autres voyageurs sur TripAdvisor

Conclusion musicale

Je vous partage la vidéo de ma chanson indonésienne favorite avant de conclure cet article. J’ai été ravi de vous parler de ce pays que j’aime tant au cours de ces deux épisodes, je reprends les interviews dès la semaine prochaine mais je reviendrais bientôt pour vous raconter la suite de mes aventures asiatiques. Prenez soin de vous les amis.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *