Passer au contenu

Partir en Indonésie avec un handicap visuel : Voyage accessible à Java

posté dans Asie

À mon tour de vous parler de mes souvenirs de voyages en commençant par ma toute première fois en Indonésie avec un handicap visuel. L’histoire se passe en septembre 2016, j’étais parti à la rencontre des non-voyants de cet contrée lointaine à travers un périple tout autour de l’île de Java. Accompagné d’une charmante étudiante locale qui est aujourd’hui devenu ma femme, nous nous sommes rendus dans différentes écoles pour déficients visuels avec comme but principal de découvrir leur vie et leurs aspirations. Voici la première partie du récit de cette quête qui m’a marqué à tout jamais.

J’ai aimé : Le climat chaleureux, l’esprit religieux, les plats savoureux

Je n’ai pas aimé : les sales de bain rudimentaires, la pollution de l’air, la lourdeur de l’atmosphère

Idée pour découvrir l’Indonésie avec un handicap visuel : Voyager avec une personne qui vit sur place

Grâce à internet, faire connaissance avec des étrangers du monde entier est devenu un véritable jeu d’enfant. Le seul prérequis est de savoir parler un minimum anglais histoire de se faire comprendre et le tour est joué. Il existe plusieurs sites pour rencontrer des gens à l’international mais celui que je préfère s’intitule « Students of the World » (Étudiants du monde). C’est une plateforme qui permet à n’importe quel internaute de poster une petite annonce pour trouver un correspondant dans le pays de son choix. Pour ma part, j’ai cliqué sur la rubrique Asie, puis sur la page Indonésie et j’ai envoyé une réponse au texte de ma future épouse. Sa demande ressemblait à quelque chose comme ça : « Salut, je suis indonésienne, j’aimerais découvrir de nouvelles cultures et pratiquer mon anglais. »

Allez faire un tour sur ce site génial

L’avantage de partir à l’aventure avec quelqu’un qui vit dans le pays est qu’il vous emmènera dans les meilleurs endroits, qu’il vous fera goûter les meilleurs plats et tout ça gratuitement. Pas la peine de payer un guide hors de prix quand on peut voyager à l’oeil avec un ami ou plus et affinité. D’autre part, connaître son accompagnateur à l’avance est extrêmement rassurant et facilite le lâcher-prise.

ZenrraHouse : L’hébergement le plus cool de Bandung

Si vous faites un petit passage à Bandung lors de votre voyage en Indonésie, allez rendre visite à mon amie Hera. Patronne d’une guest house extrêmement chaleureuse, c’est une femme exceptionnelle qui vous accueillera comme un prince. Le sourire scotché aux lèvres en permanence, elle adore notre pays et sera ravie d’échanger avec vous dans la langue de Molière grâce aux quelques mots qu’elle a appris par-ci par-là avec ses clients français. Les chambres sont propres, les petits déjeuners copieux et les prix sont très corrects. Elle vous conseillera sur les lieux à voir en priorité, les guides partenaires de son établissement pourront même vous y accompagner pour trois fois rien.

Réservez vite votre place sur Airbnb

Le parc Taman Mini de Jakarta

Parlons désormais de la cité la plus peuplée d’Indonésie, je veux bien sûr parler de Jakarta, la capitale. Pour s’échapper un peu du brouhaha et de la foule de véhicules qui se pressent dans les rues de cette ville immense, précipitez-vous dans les allées du parc Taman Mini qui se trouve à quelques dizaines de minutes du centre dans le cas où vous parvenez à échapper aux bouchons. Là-bas, l’atmosphère est paisible, vous pourrez vous promener en vélo sous les feuillages touffus des arbres tropicaux et découvrir des maisons traditionnelles du pays. Des musées sont également présents aux détours des chemins au sein desquels sont exposées divers objets retraçant l’histoire de cet archipel méconnu. Enfin, si comme moi vous aimez la nature et les animaux exotiques, la balade dans l’espace réservé aux oiseaux devrait vous enchanter.

La page TripAdvisor du parc

Une histoire pour enfants pas comme les autres

Au cours du podcast, je vous ai parlé de l’histoire partagée que nous avons écrite avec les enfants que nous avons rencontrés sur notre chemin. Le principe est simple, à chaque école que nous traversions, nous demandions aux élèves de compléter un récit que nous avions démarré au tout début du périple. C’est moi-même qui ai donné la première phrase de la narration et chaque personne nous a ensuite dicté la sienne afin de nous aider à construire une nouvelle qui s’avère au final assez sympathique à lire. La voici.

Le berger musicien

Il était une fois un homme qui marchait dans la forêt. Cet homme était berger et son animal favoris était le mouton. Ce jour-là, il cheminait avec son troupeau à la recherche de nourriture. Il essayait de trouver de l’herbe pour que ces bêtes puissent en manger. Il finit par en apercevoir après quelques heures de recherche. Lorsque le soleil fut presque couché, il s’assit sous un manguier pour se reposer.

Le jour suivant, il continua son voyage en quête de nourriture mais il rencontra un gros serpent très dangereux et fut véritablement effrayé. Il essaya de s’échapper avec ses animaux et il réussit à trouver un bon endroit où se cacher. Malheureusement, le serpent le découvrit et le combat eut lieu. 

Par chance, il avait avec lui l’épée de son grand-père et la brillance de cette arme fit peur au serpent qui repartit se dissimuler dans les broussailles.

Après cette grande aventure, le berger se remit à marcher calmement en sifflotant. Cependant, le combat l’avait beaucoup fatigué, de même que son troupeau, il se dépêcha donc de préparer le repas. Après avoir fini de manger, il se dirigea vers sa maison.

Il était propriétaire d’une petite cabane dans la forêt située non loin de là mais un nouveau danger se présenta sur sa route. En effet, un énorme orage ainsi qu’une pluie torrentiellle lui tomba tout à coup sur la tête. Quand il arriva chez lui, sa maison n’était plus là. Elle avait été totalement détruite par la tempête. Imagine-toi combien il fut bouleversé par cette situation.

Il partit à la recherche d’un endroit pour se protéger de la pluie et laissa ses moutons dans la forêt. Il se dit qu’ils seraient suffisamment forts pour survivre ici avec toute la fourrure qu’ils avaient sur le dos.

Après une longue course, il arriva à la maison marron de son ami Safei. Il tapa à la porte à grands coups pour le réveiller. Il lui raconta tout ce qui lui était arrivé dans la journée, son ami lui suggéra de rester ici pour la nuit ainsi que d’aller prendre un bon bain chaud pour éviter qu’il ait de la fièvre. 

Le lendemain matin, les deux camarades se rendirent dans la forêt pour aller voir les moutons. Quand ils atteignirent l’endroit où le berger les avait laissé, ils furent désespérés de voir que beaucoup d’entre eux étaient morts. La pluie de la veille avait été la plus grosse pluie que le pays avait eu à affronter depuis un siècle.

Les deux hommes enterrèrent les moutons et se mirent à reconstruire la cabane. Cela fut rapidement terminé mais la majorité des animaux avaient été tués par l’orage ainsi le triste berger dut aller chercher un nouveau travail en ville.

Depuis petit, il était très doué pour jouer de la flûte et avait toujours voulu devenir musicien. Alors, il se rendit au magasin de musique pour s’en acheter une. Après de nombreux mois de pratique, il devint un artiste très populaire ce qui lui rapporta beaucoup d’argent.

Il se servit de sa nouvelle fortune pour construire une École de musique. Il permit à tous les pauvres de son pays d’y étudier gratuitement. Cette école était très grande, les élèves pouvaient y jouer du violon, du piano, des percussions et de la flûte bien sûr.

Jour après jour, l’école s’agrandit et les élèves eurent envie d’organiser un concert géant à l’étranger. Bien entendu, ils choisirent la France. Le problème est que leur avion eut des problèmes pendant le vol et ils furent obligés de faire demi-tour pour revenir en Indonésie.

Tous les enfants pleuraient car leur rêve avait été brisé. Ils commencèrent à jouer de la musique triste dans le hall de l’aéroport alors tous les autres passagers leur donnèrent de l’argent pour les aider à réparer l’avion. Finalement, ils purent aller à Paris le lendemain et faire leur concert sous la tour Eiffel. Ce fut un succès immense, ils repartirent donc chez eux le sourire aux lèvres.

Sur ce joli happy end, je vous donne rendez-vous au prochain épisode et surtout, prenez soin de vous.

Un Commentaire

  1. slt guillaume!
    je suis d’accord avec toi. Le parc Taman Mini de Jakarta est un lieu immense, assez agréable à voir. c’est un endroit à ne pas rater. une ambiance authentique.
    merci pour cet article

    5 février 2020
    |répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *