Passer au contenu

Le parc de Ueno : une autre facette de Tokyo

posté dans Asie

Dans ce nouvel épisode des voyages à l’aveuglette, Jocelyn nous raconte son aventure au Japon avec un gros coup de coeur pour le parc de Ueno. Ce jeune malvoyant montpelliérain a passé quelques jours à Tokyo l’été dernier. La cane blanche dans une main, un smartphone dans l’autre, il s’est aventuré seul dans cette ville gigantesque. Il nous détail comment il s’en est sorti, sa découverte des rues bruyantes et lumineuses, ses déambulations dans le métro japonais, les temples bouddhistes. À travers ce témoignage, on prend conscience du rôle extraordinaire qu’ont les nouvelles technologies dans la vie des déficients visuels et comment elles leur ont ouvert le champ des possibles.

Il a aimé : la spiritualité des japonais, le fait qu’ils ne se plaignent jamais, les lumières qui l’éclairaient

Il n’a pas aimé : le climat pluvieux et frisquet de juillet, les accents anglais, les dates de ses billets.

Idée pour découvrir le japon avec une déficience visuelle : L’Agence de voyage

Histoire de trouver des billets d’avion à pas trop cher mais aussi pour se dégoter un guide local de qualité, Jocelyn a fait appel aux services d’une agence de voyages pour organiser son trip. Cette solution semble être un excellent moyen pour séjourner dans des endroits de qualité et éviter les mauvaises surprises. Lorsque l’on part seul au Japon avec un handicap visuel, on est forcément plus vulnérable qu’une personne valide, il peut donc être intéressant d’être conseillé par des professionnels qui connaissent les bonnes adresses. Ainsi, on est sûr d’être bien encadré et de pouvoir profiter de ses vacances dans les meilleures conditions. Le guide touristique recommandé par l’agence de Jocelyn était par exemple quelqu’un d’extraordinaire qui maîtrisait le Français à la perfection. Il lui a donné énormément d’astuces pour évoluer en solitaire sur le territoire nippon.

Visitez Kotoku-in : Le grand bouddha de Kamakura

Cette statue monumentale qui fait plus de 13 m de haut est située à environ une heure de train au sud-ouest de Tokyo. C’est une structure magistrale qui a été bâtit tout en bronze au milieu du XIIIème siècle. Si vous avez encore un petit reste visuel, vous aurez la chance de l’apercevoir. Autrement, vous pourrez vous plonger dans l’atmosphère paisible qui règne dans les temples bouddhistes japonais. Cela vous donnera un bon aperçu de l’importance de la spiritualité au pays du soleil levant.

Découvrez-en d’avantage sur TripAdvisor

Baladez-vous dans le parc de Ueno

Vous aimez le calme, les plantes et les odeurs délicieuses de la nature … le parc de Ueno est fait pour vous. C’est un véritable havre de paix en plein coeur de Tokyo où il est possible de faire une pause revigorante. Au pied des grandes tours de béton, ce jardin est habité par un vaste étang sur lequel vogue des fleurs de lotus resplendissantes. Il est étonnant de retrouver un lieu aussi champêtre dans cette mégalopole asiatique majoritairement peuplée par les bâtiments et les vrombissements des moteurs.

En savoir plus

Prenez le métro grâce à l’application Be My Eyes

Déjà que prendre le métro parisien est assez complexe pour un malvoyant français mais alors s’engouffrer dans les souterrains mystérieux de la capitale du Japon, comment dire, c’est plutôt inquiétant. Eh bien détrompez-vous, notre aventurier de Montpellier s’en est sorti comme un chef. Tout d’abord, il existe de grands tableaux tactiles à l’entrée des stations où les différents éléments sont écrits en gros caractères. Le tout semble également vocalisé. En ayant été un minimum formé, ces écrans doivent probablement être pratiques pour les déficients visuels locaux. Et puis, quelle que soit la difficulté de la situation dans laquelle on se trouve, il reste toujours la solution Be My Eyes.

Comme l’indique parfaitement son nom anglais, cette application mobile innovante propose aux personnes voyantes de prêter leurs yeux pendant quelques minutes à un utilisateur déficient visuel. Concrètement, quelqu’un qui ne voit pas bien peut installer ce logiciel gratuitement sur son téléphone et lancer grâce à lui un appel vidéo aléatoire au sein d’une immense communauté de bénévoles. Une fois le contact établi, il suffit d’exposer son problème et l’interlocuteur fait tout son possible pour apporter une solution. On peut par exemple demander : de quelle couleur est ce t-shirt ? Pouvez-vous me lire cette lettre ? Ou dans notre cas présent, je cherche la ligne 11 en direction du temple kimono, pouvez-vous m’aider à la trouver ?

Site officiel de l’application

Génial, n’est-ce pas ? C’est fou comment la technologie peut nous sauver la vie parfois. Pour découvrir plein d’autres choses à ce sujet ainsi que sur le Japon en général, écoutez ce podcast jusqu’à la fin et rendez-vous sur le blog de Jocelyn pour dévorer ses articles passionnants.

Le blog de Jocelyn

Lire un article similaire :

Le parc Taman Mini de Jakarta

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *